vendredi 17 février 2017

Gens honnêtes et honnêtes gens

C'est un homme politique honnête. On peut lui reprocher sa tiédeur, ses reculades, son manque d'audace. Mais pas le moindre délit, pas d'argent planqué ou détourné, pas de pratiques népotiques, pas de favoritisme de copains. A trop vouloir écouter les uns et les autres, vouloir se faire apprécier de tous, il n'a pas osé prendre de décisions fermes et s'est fait rejeter. Les Français ne l'ont jamais aimé, ne l'aiment pas. François Hollande ne se représente pas pour un deuxième mandat de président de la république.
Les candidats ne manquent pas pour la fonction.
A commencer par le champion de la droite. François Fillon incarne la rigueur et la droiture. Ou plutôt incarnait. Depuis qu'on sait qu'il a employé de manière fictive son épouse comme assistante parlementaire, il dégringole dans les sondages. 18% des Français continuent cependant à lui faire confiance.
Celle qui caracole en tête, c'est Marine Le Pen, la candidate anti-système qui a pu faire ses premières armes en politique en étant employée par son père qui lui a ensuite légué son parti. Grâce à son nom, elle a été élue au Parlement européen où elle est classée parmi les plus mauvais élèves pour manque d'assiduité. Elle collectionne les casseroles:
- Le Parlement européen lui reproche de ne pas avoir respecté ses règles et d'avoir employé des assistants parlementaires comme conseillers pour son parti ou comme garde du corps. (1) Mais il faut dire qu'elle a été initiée par papa à ces pratiques: dans les années '90, ses enfants ont eu comme baby-sitter une assistante parlementaire d'un élu européen du F.N. (2)
- Quasiment toutes les campagnes du FN menées depuis qu'elle a pris la succession de son père font l'objet d'instructions judiciaires pour "escroqueries", "recels d'escroquerie", "abus de biens sociaux", "recels d'abus de biens sociaux" et "blanchiment". Son micro-parti Jeanne se serait enrichi de 9 millions d'euros sur le dos de l'Etat. (3)
- L'agence russe d'assurance des dépôts bancaires réclame au F.N. le remboursement de neuf millions d'euros que le parti avait obtenu auprès d'une banque qui a fait faillite. Un prêt qui alimente les soupçons d'accointances entre le parti d'extrême droite et la Russie de Poutine. (4)
- La Haute autorité pour la transparence de la vie publique mène une enquête sur Marine Le Pen et son père pour "sous-évaluation manifeste de certains actifs" que détiennent en commun  père et fille. (5)
Ce parti anti-système sait comment profiter de celui-ci et aime, plus que les autres, l'argent. Ce qui n'empêche pas sa présidente d'être la préférée des Français, donnée en tête du premier tour à 25-26%.
Les électeurs sont comme des supporters de sportifs. Leurs champions ont le droit de tricher, de truquer des compétitions, de se doper, pourvu qu'ils les fassent rêver. Mais les autres qui en feraient tout autant doivent être éliminés radicalement. C'est ce qu'on appelle des fans. Des fanatiques.
Que voit-on par là? Que la démocratie représentative élective ne repose pas sur la raison. Qui peut encore croire que les électeurs mettent l'honneteté (financière et intellectuelle) en tête des valeurs qu'ils s'attendent à voir respectées au premier chef par leurs élus?

Post-scriptum: voir le dessin de Vadot:
http://www.levif.be/actualite/international/la-semaine-de-vadot/diaporama-normal-595431.html#photo=1

(1) http://www.marianne.net/soupcons-emplois-fictifs-fn-bruxelles-rapport-qui-charge-marine-pen-100249922.html
(2) "Le baby-sitting, c'est le Parlement européen qui le lui a payé, avec mes indemnités!, avait déclaré Jean-Claude Martinez à Caroline Fourest et Fiammetta Venner. Ils m'ont fait engager Huguette Fatna, la marraine des enfants, comme assistante parlementaire... Mais à l'époque, le Parlement européen, elle ne savait pas où ça se trouvait, elle n'y venait jamais. Par contre, elle passait son temps à garder les enfants de Marine!" ("Marine Le Pen - biographie", Grasset, 2011, p. 120)
(3) Relire sur ce blog "Au-dessus des lois", 14 octobre 2015 - "Argent, famille, paillettes", 29 avril 2015 - "Ce peu banal parti banalisé", 18 avril 2015 - "Pauvre petite fille riche", 14 avril 2014.
(4)  http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/05/les-4-affaires-judiciaires-qui-risquent-de-parasiter-la-campagne/?utm_hp_ref=fr-homepage
(5) http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/12/21/la-justice-appelee-a-se-pencher-sur-sur-le-patrimoine-de-marine-le-pen-et-jean-marie-le-pen_4836079_823448.html#cvG1fUj0trDVtRSe.99




mardi 14 février 2017

Il y a des cygnes qui ne trompent pas

Même si ce sont des grues.




Le printemps a pris son envol.

(photos prises cet après-midi au -dessus du jardin, dans le sud de la Brenne)

dimanche 12 février 2017

Bruxelles ma belle

Un dimanche avec un pâle soleil nous laisse espérer l'arrivée du printemps. En tout cas nous permet de croire qu'il arrivera dans les prochaines semaines. Voilà qui nous met de meilleure humeur en ces temps assombris. Et nous donne envie de partager de belles découvertes. Celles que permet le site Bruxelles Ma Belle: http://www.bruxellesmabelle.net
Des chanteurs et des groupes de tous styles y chantent, acoustiquement, dans différents lieux de Bruxelles qui constituent autant de découvertes.
Petite sélection personnelle parmi beaucoup d'autres: Camille (dans l'église Notre-Dame du Finistère), Lisa Leblanc (dans le tram), Blick Bassy (dans un site archéologique au pied de la Bourse ), Vieux Farka Touré (à la Bourse), le Taraf des Haïdouks (à la Fleur en papier doré), ALA.NI (au pavillon des Passions humaines), Hippocampe fou (dans une piscine). Mais il y en a tant d'autres à découvrir encore: plus de 130 artistes sont actuellement présentés sur le site. 



vendredi 10 février 2017

Dans le mur

Cédric Herrou, qui était poursuivi pour avoir aidé des migrants (1), a finalement été condamné pour la forme. Même si c'est une condamnation quand même. Il l'a déclaré: "même si vous me condamnez, le problème continuera" (2). D'après Amnesty International, la France viole les droits des réfugiés qui franchissent la frontière franco-italienne: "le plus souvent, les renvois vers l'Italie sont organisés sans formalités, dans des conditions qui laissent penser que tout pourrait très bien être organisé de façon à ce que les personnes ne puissent exercer leurs droits". Notamment celui de demander l'asile (3).   
A qui faut-il s'en prendre? A des gens qui en aident d'autres qui sont en souffrance? Ou à ceux qui se font de l'argent sur le dos des migrants? A ceux qui vendent des armes, à ceux qui gagnent de l'argent grâce à des guerres qui obligent des habitants à fuir pour tenter de se mettre en sécurité? A ceux qui caracolent en tête des sondages en affichant leur rejet, si pas leur haine, des autres?
Heureusement, pour le moment, ici ou là, la Justice se montre plutôt humaine et compréhensive, prenant ses distances avec la vague populiste qui nous étouffe.
Aux Etats-Unis, Ubu président s'étrangle de voir son décret anti-immigration bloqué par des juges fédéraux (4). Grand bien lui fasse.
Marine Le Pen, elle, entend marcher sur les traces de son modèle américain, c'est-à-dire sur les damnés de la terre (5). Pour les populistes, le peuple a bon dos.

(1) (re)lire sur ce blog "Je cherche un homme", 22 janvier 2017.
(2) http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/02/10/aide-aux-migrants-cedric-herrou-condamne-a-30-000-euros-d-amende-avec-sursis_5077536_1653578.html
(3) https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/frontiere-franco-italienne-des-controles-aux-frontieres?utm_medium=email&utm_source=newshebdo
(4) http://www.lemonde.fr/chroniques-de-la-presidence-trump/article/2017/02/10/la-journee-de-donald-trump-camouflet-juridique-chine-unique-et-bandana-blanc_5077479_5077160.html
(5) http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/09/immigration-nucleaire-defense-comment-se-positionne-le-pen-par-rapport-a-hamon-fillon-et-melenchon_5077361_4355770.html

mercredi 8 février 2017

Pas de souci

Etre l'assistante parlementaire de François Fillon, c'est une sinécure.
"Sinécure: emploi où l'on est payé beaucoup pour très peu de travail" (Le Petit Larousse)
Du latin sine, sans, et cura, souci. Un emploi sans souci.
Mais, parfois, pour certains, comme François Fillon, la fonction de parlementaire est aussi une sinécure, comme l'explique Nicole Ferroni dans son billet de ce matin:
https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-08-fevrier-2017

mardi 7 février 2017

Eh bé bé bé

Brigitte Bardot affirme être "contre le vivre ensemble" (1). Quel est l'inverse de vivre ensemble? Mourir seule? Si c'est son choix, grand bien lui fasse.

(1) entendu dans un billet sur France Musique ce matin.

lundi 6 février 2017

Le mur murant Paris rend Paris murmurant

Qu'attend-on des candidats aux élections, des élus, de leurs partis? Qu'ils amènent des idées neuves, regardent vers l'avenir, développent des projets.
Que proposent les populistes, qui ont le vent en poupe en ce moment? De déconstruire, d'exclure, de quitter, de détruire. Seuls projets constructifs à leur programme: des murs.
Fin 1989, toute l'Europe s'est réjouie de la fin du Mur de Berlin et de l'ensemble du Rideau de fer. Même si on dénombrait encore alors une quinzaine de murs à travers le monde. Aujourd'hui, selon la chercheuse québecoise Elisabeth Vallet, on en compte soixante-six (1). Ce qui n'empêche pas les populistes de hurler sur la mondialisation, la disparition des frontières, le village global
En Hongrie, en France, en Slovénie, en Israël, en Autriche, en Macédoine, en Bulgarie, aux Etats-Unis et dant tant de pays dans le monde, les murs et les projets de murs se multiplient. Mais, écrit La Montagne, "aucun mur n'est infranchissable. On dénombrerait même 150 tunnels sous la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique! Et quand on ne peut pas creuser en-dessous, il suffit de passer au-dessus ou de contourner la barrière. Mais plus les mesures se durcissent, plus les passages se révèlent dangereux. En clair, devant la détermination des migrants, l'érection d'un mur favoriserait l'économie souterraine et les réseaux parallèles dont se plaignait justement le candidat Trump. Un cercle vicieux...".
Le président Trump a lancé la construction d'un mur de 1609 km entre son pays et le Mexique. Il en évalue le coût  de 4 "à environ 10 milliards" de dollars. Il se situerait plus problablement dans une fourchette entre 27 et 40 milliards de dollars, estime le MIT Technology Review (1). Les populistes ne cessent de crier au gaspillage de l'argent public, mais, visiblement, le populisme n'a pas de prix. 

(1) "Le monde s'emmure", Pauline Mareix, La Montagne, 27 janvier 2017.

dimanche 5 février 2017

La fabrique du populisme

Les chaînes d'information continue ont besoin d'informations en continu. Il faut nourrir la bête et elle coûte cher. Alors, quand l'information vient à elles gratuitement et qu'elle peut faire de l'audience, elles se jettent sur l'occasion, oubliant toute déontologie. 
Ce dimanche après-midi, la fille à papa Le Pen lance sa campagne dans un meeting à Lyon. Les chaînes d'info continue, LCI, BFM TV, iTélé, France Info, le retransmettent en direct, sans filtre ni commentaire. Via du son et des "images fournies par l'équipe de la candidate". 
Qu'attend-on d'un journaliste? Qu'il nous fasse un résumé critique de ce qu'annoncent les candidats. Pas d'être un porte-micro ou un agent publicitaire. Y a-t-il des journalistes dans ces châines d'info continue? Depuis deux ans, au moins, quasiment toute la presse nous le certifie: Le Pen fille fait et fera la course en tête et sera au second tour de l'élection présidentielle. Avec cette presse transformée en robinet à populisme, comment pourrait-il en être autrement?

jeudi 2 février 2017

Président, un métier de fou!

Donald Ubu Trump a un agenda quotidien chargé:
1. envoyer un tweet pour injurier des journalistes.
2. mettre le thermostat à fond pour soutenir l'industrie du pétrole et du gaz de schiste.
3. convoquer les journalistes pour leur dire ce qu'ils doivent écrire.
4. annuler un décret pris par Obama.
5. injurier les journalistes qui n'ont pas écrit ce qu'il leur avait ordonné d'écrire.
6. nommer à un poste de responsabilité un irresponsable.
7. envoyer un tweet pour injurier des journalistes.
8. interdire l'accès des Etats-Unis aux intellectuels.
9. envoyer un tweet pour rappeler que les Etats-Unis - et même le monde entier - ont beaucoup de chance de l'avoir comme président.
10. lancer la construction d'un mur avec un autre pays voisin.
11. se trouver d'autres pays voisins.
12. trouver un autre moyen de foutre le bordel.
13. envoyer un tweet pour rappeler que les Etats-Unis n'ont jamais eu un président aussi efficace et intelligent.
14. appeler le pape pour lui demander d'être sanctifié dès demain.
15. prendre Melania, ou toute femme qui passe à proximité, par la chatte et lui montrer qui est un homme, un vrai.

Post-scriptum:
16. essayer de comprendre ce que veulent dire avec leurs vidéos ces pays européens parmi lesquels certains dont il ne soupçonnait pas l'existence:
http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/07/qui-est-derriere-les-videos-qui-parodient-trump-a-travers-leuro/?utm_hp_ref=fr-homepage

lundi 30 janvier 2017

Ecœurement

On savait déjà qu'Arrogant Ier était bête et méchant, mais on le découvre carrément crapuleux. Il vient de prendre un décret "de protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis" qui interdit durant 90 jours l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants "de sept pays musulmans jugés dangereux": Irak, Iran, Yemen, Libye, Syrie, Soudan, Somalie.
Le président de ce pays qui s'est construit sur l'immigration (1) interdit donc l'entrée sur le sol américain de personnes en danger de mort, qui fuient le terrorisme, le djihadisme, Daech, l'armée d'el Assad et la misère. Certains venant de pays qui, depuis des années vivent une situation de guerre civile née d'une intervention américaine sur leur territoire. Mais cela, Ubu Trump n'y pense évidemment pas. Il n'a pas le temps. Il doit encore encore envoyer des tweets pour injurier les journalistes, tous ses concitoyens qui manifestent contre ses décrets inhumains et les Mexicains qui ne veulent pas payer le mur qu'il veut construire.
Ses décrets, il les décide visiblement à la même vitesse qu'il tweete. Il s'exprime d'abord, ne réfléchit qu'ensuite (ou pas). S'il avait réfléchi, il se serait rendu compte qu'il oubliait certains pays dans sa liste: l'Arabie saoudite, foyer du wahhabisme et du djihadisme, d'où venaient les assassins du 11 septembre; la Belgique et la France qui ont été victimes de terroristes... belges et français et tant d'autres pays qui ont élevé des terroristes en leur sein.
Ce faisant, comme le disait ce matin Bernard Guetta sur France Inter (2), Trump "ne fait qu'alimenter la propagande des djihadistes qui recrutent en répétant que l'Occident serait l'ennemi de l'islam, contre qui tous les moyens sont bons". Bernard Guetta n'a pas de mots assez durs pour qualifier la dureté du nouveau président: stupidité, aveuglement, aberration, illogisme, trahison, démagogie, injustice, cruauté. "Pour la stabilité du monde, concluait-il, cet homme devient vraiment inquiétant et, pour l'heure, il oublie ce qui est gravé aux pieds de la statue de la liberté, ce qui faisait la grandeur de l'Amérique: Donne-moi tes pauvres, tes exténués, envoie-les moi les déshérités, je dresse ma lumière au-dessus de la porte d'or."
Mais Arrogant Ier nous rassure: "ensemble, nous allons répandre l'amour et la tolérance à travers le monde", a-t-il déclaré le jour même où il signait ce décret scélérat (3). La tolérance? L'amour? Qui donc a essayé (visiblement sans succès) de lui expliquer ce que c'est?

Arrogant Ier se croit grand. Il n'est qu'un tout petit homme. N'hésitons pas à le lui faire savoir:
https://secure.avaaz.org/campaign/fr/president_trump_letter_loc/?baluBfb&v=87502&cl=11752200264&_checksum=4f401d14ddbe8296625ed7abffa563d1cf0756583801fccab715ebef2b8fcc2f

(1) http://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2017/01/30/muslim-ban-a-washington-cette-politique-n-est-pas-digne-des-etats-unis_5071190_4853715.html
(2) https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-30-janvier-2017
(3) http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/28/donald-trump-ensemble-nous-allons-repandre-lamour-et-la-toler/?utm_hp_ref=fr-homepage